AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Docteur Hooves

avatar

Copyright : Saturnspace
Messages : 42
Bits : 18
Coup de Coeur : 0

Feuille de poney
Vie:
10/10  (10/10)
Mana:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   Mer 10 Aoû - 12:29




Un fumé sucré papillonnait au dessus de la buée tiède qui s'élevait du regroupement de poneys sous la grande tente. Les vaisselles tintaient entre elles, tasses de porcelaine et élégantes cuillères sur de petites assiettes peintes à la corne tandis que des murmures et des gloussements dansaient dans cette ambiance qui ne se laissait pas abattre par la situation politique. Pourtant, ce semi-silence si appréciable fut coupé par une voix soudaine qui éclata comme un feu d'artifice au dessus des têtes et des oreilles dressées de la petite foule surprise.

« Razzle Dazzle, Glitz and Glam, Turn it all up, it's a spectacle... KRSHH !
-Nom d'un microscope défectueux, comment ai-je capté ce concert de Comtesse Colatura ? J'étais persuadé que c'était sur cette fréquence pourtant... »


Sur une table composée d'une caisse en bois récupérée on ne sait trop où, un étrange objet rectangulaire aux bords lissés laissait échapper un grésillement désagréable tandis qu'avachis sur cette même table, laissant refroidir une boisson dans la tasse à côté de lui alors qu'il mordait nerveusement un étrange objet métallique pointé en direction de la machine à fréquences, un poney ambre gris à la crinière chocolat lui chatouillant le nez tentait de comprendre ce qui s'était mal passé. Il faisait tourner un bouton du bout du sabot, faisant passer un nombre incalculable de fréquences à mesure que des mots inintelligibles s'enchaînaient sur fond de bruit blanc qui faisait grimacer les poneys de cristal qui se trouvaient ici. Tout le monde connaissait le Doc, alors personne ne s'arrêta à tenter de lui dire qu'il était une gêne, il aurait suffit d'une remarque pour que Docteur Hooves se mette à expliquer le fonctionnement complet de sa radio pour simplement conclure sur le fait qu'il ne parvenait pas à trouver la fréquence adéquate.

A la machine infernale était relié un fil électrique qui retombait le long de la caisse dans un nœud infernal avant de remonter en direction d'un étrange dispositif, un cercle de métal perché sur un socle en plastique, un disque grillagé cachant quelques circuits de fils divers et variés permettant de créer un micro de seconde main pour communiquer aisément avec l'autre côté. Bien qu'il ne soit absolument pas venu dans l'Empire de Cristal pour jouer le pigeon voyageur pour la Princesse Célestia, il ne pouvait pas s'empêcher de ressentir le besoin de travailler sur cela. Ses sabots avaient besoin de circuits pour que son cerveau reste en fonction parfaite ! Il aurait pu travailler des heures ainsi sur sa machine, si soudain une voix sévère et puissante ne s'était pas élevée, manquant de le faire tomber sur le dos :

« Il suffit !!
-Hiiirk ! »


Le Doc se jeta sur la radio, s'empressant de réduire le son à son minimum. Des poneys le regardaient avec curiosité, d'autre avec colère, mais la plupart s'étaient mis à rire du ridicule de la situation avant de revenir à leurs occupations. S'ils savaient de qui provenait la voix, ils ne riraient pas tant. Le docteur rabattit les oreilles de chaque côté de son crâne, mais déjà la voix avait cessé et était remplacée par une discussion radiophonique entre deux poneys, une discussion assez intime qui en aurait fait rougir plus d'un. Docteur Hooves éteignit la radio et posa la tête sur la table, toujours plus avachi, tout en mordillant son tournevis sonique. Cette voix, c'était celle de sa mère à proprement dit, ou plutôt de sa reine d'après leur relation officielle : la Reine Chrysalis. Elle l'avait envoyé ce jour-là dans l'Empire de Cristal pour une raison précise, mais le Doc n'en pouvait plus d'attendre. Il balaya la salle du regard avec un air blasé, tapotant du tournevis sur sa tasse avec un mouvement alternatif des mâchoires.

« Haa... Où se cache donc ce frère si expérimenté ? »

Il n'était pas si courant que la Reine fasse appel à ses services bien que la capacité de camouflage naturelle du Docteur ainsi que son identité bien encrée dans la société permettait de faire passez n'importe qui à ses côtés inaperçu ; c'était sans doutes pour cela qu'elle avait réclamé à ce qu'il travaille en duo dans l'espionnage du peuple de cristal en vue d'une attaque. Tous ces poneys qui faisaient des papouilles autour de lui, indéniablement ils formaient un garde-manger conséquent pour la ruche, mais visiblement la Reine Chrysalis ne faisait pas assez confiance au Doc pour s'occuper lui-même du sort de ces poneys. Elle avait parfaitement raison. Cependant, attendre l'arrivée de son partenaire semblait particulièrement ennuyer le docteur pendant qu'il sirotait son café du bout des lèvres en s'étant à peine redressé de la caisse, le dos plus courbé qu'un bossu et les oreilles tombantes. Quelle ennui.



Code par Crystal Scorpio (Docteur Hooves)

_________________






Dernière édition par Docteur Hooves le Lun 26 Sep - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamond Shadow

avatar

Messages : 6
Bits : 4
Coup de Coeur : 0

MessageSujet: Re: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   Jeu 11 Aoû - 3:08

Les changelings avaient bien de la chance de pouvoir communiquer entre eux par l'esprit, cela était fort bien pratique, pour ma part, je ne pouvais me fier qu'à mon intuition et suivre le reste de la troupe. Ou rester là où on me disait d'aller et m'intégrer à la société, ce qui était plutot aisé, bien plus que je ne le croyais en tout cas au début de ma carrière d' "espion de la reine". Mais les habitants perdus du Crystal Empire avait une belle qualité: la compréhension, et un grand défaut: la pitié. Qui se méfierait d'une licorne guerrière boiteuse et victime de la grande guerre qui fit rage il y a tout juste quelques mois? Surtout une licorne que bien des soldats ont vu sur le champs de bataille. Contrairement à ce que je pensais, la reine semblait réjouie par mon initiative, même si dans le feu de l'action, je n'avais pas spécialement réfléchi à qui était mon ennemi, et m'avait poussé à continuer sur ma lancée! Comme bien d'autres infirmes, quoique, ces derniers n'avaient pas le même genre de cicatrices que moi, je ne servais que d'exemple de bravoure et de réalité brutale qui brise les rêves des plus jeunes. La guerre n'est pas un jeu, souvenez vous en. Mais aussi de force et de solidarité, car nous tenons toujours debout et nous aidons notre prochain avec le sourire. En soit, nous faisions de la propagande pour la jeunesse! La reine n'avait pas besoin de ce genre de stratagème pour mener ses enfants à la guerre...

Finalement, et sans l'avis de la reine, ce qui ne lui a pas déplu pour autant, après un moment à côtoyer les habitants de Ponyville, j'avais pris la décision, avec deux ou trois compères de guerre, de rendre visite à nos "alliés" cristallins. Leur isolement ne leur permettait pas d'avoir de nouvelles régulières et encore moins d'aide. Le périple jusqu'à leur campement fut particulièrement éprouvant, et cette fois ci, je ne pouvais retourner à la ruche pour me reposer, en partant vers ce terrain hostile et glaciale, j'avais renoncé pendant un temps aux sourires de la reine et à son regard apaisant... Heureusement, ma patte encristallisée ne fut pas plus endommagée par le froid mordant qu'elle ne l'était déjà, ce dernier m'aidait à cicatriser la chair qui éclatait sous la pression du cristal en fait, glaçant le sang qui s'exfiltrait du minerai. Notre présence fut la bienvenue, comme je m'y attendais, et comme à Ponyville, nous étions rapidement devenus des héros de guerres, mais nous n'étions pas des idoles pour la jeunesse, non, nous étions devenus l'exemple à ne pas suivre, la guerre, il fallait l'éviter, voilà comment pensaient à présent la plupart des cristallins, les autres poneys par contre raisonnaient comme ceux de la ville campagnarde. A force de vivre parmi eux, j'avais failli oublier pour qui j'étais et pour qui je travaillais, mais mon intuition était toujours là, éveillée, je sentais que les choses allaient changer, et j'attendais cet instant, cet individu qui allait bouleverser le court des événements dans cette petite communauté appauvrie par la guerre. Et cette personne, elle était là, en face de moi, à quelques dizaines de mètres, les sabots tripotant une boite étrange émettant des sons forts désagréables par moment, je ne le connaissais que de réputation par la reine qui aimait profondément parler de ses enfants les plus doués avec moi, une tasse de thé au sabot, un gateau dans la bouche. Docteur Hooves, changeling assez libre, peu présent dans la ruche, la reine n'avait guère confiance en lui à cause de ça mais elle n'hésitait pas pour autant à lui donner des missions importantes aux allures insignifiantes, à en croire sa chute et son air perplexe, il venait d'être remis à sa place par celle que nous servons tout les deux. Peut-être pour qu'il se tourne et me voie, cela voulait donc dire qu'elle pouvait me sentir d'aussi loin comme elle pouvait sentir son fils intriguant? Mais dans ce cas, pourquoi ne pouvais je lui parler? Peut-être fallait il un esprit plus ouvert pour cela... Le terrestre à la robe brun clair laissa son regard englober la salle avant de reprendre ce qu'il faisait en grommelant.

« Haa... Où se cache donc ce frère si expérimenté ? »

Je haussais un sourcil, depuis que je vivais dans la ruche, il était le premier à user du terme "frère" pour ma personne, même la reine Chrysalis ne m'appelait pas ainsi, préférant des titres plus professionnels comme "mon petit soldat", mais il devait surement parler ainsi sous l'effet de l'impatience, d'où sans doute l'exagération sur mon expérience, il est vrai que je m'adaptais assez rapidement à mon environnement mais contrairement aux changelings, je ne risquais pas de mourir faute de manque d'amour, et puis, qui douterait qu'un poney ait rejoint les rangs de ces créatures belliqueuses? Mais assez cogité, il était plus que temps de me présenter à ce "frère" tant attendu qui ne m'avait pas remarqué alors que je me trouvais à l'entrée de la pièce et que mon apparence était peu ordinaire. Tranquillement, je boitais jusqu'à lui, avertissant ainsi les poneys de cristal de ma présence par le tintement de ma patte paralysée, d'un hochement de tête, je répondais à leurs salutations, hélas, les plus jeunes ne prirent pas mon léger sourire pour une mimique amicale et détalèrent sous les rires des plus agés, habitués à ma carrure titanesque, je me contente de sourire, gêné par cette terreur que j'inspire à la plupart, rire n'arrangerait pas les choses. Maintenant, j'étais derrière le docteur qui sirotait ce qui ressemblait à du café, et là, ma gorge se bloqua, les joues en feu. Comment ouvrir la discussion avec lui? Nous ne pouvions parler de notre mission en présence de tout ces poneys. Ah... J'avais beau être impressionnant en taille, communiquer avec les gens était tout aussi problématique que pour un poulain face à des adultes...

-Euh... Hm hm Docteur Hooves je présume? On m'a dit de faire le recensement des réserves de nourriture, la Princesse s'inquiète et pense que nous... que nous n'aurons pas assez pour p-passer l'Hiver, pourriez vous m'aider pour cette tache?

Je ne mentais pas vraiment, la Princesse avait bien des doutes sur les réserves de nourriture, mais si le changeling n'était pas idiot, il comprendrait que nous n'allions pas uniquement compter des sacs d'avoine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Hooves

avatar

Copyright : Saturnspace
Messages : 42
Bits : 18
Coup de Coeur : 0

Feuille de poney
Vie:
10/10  (10/10)
Mana:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   Sam 20 Aoû - 19:41




Un soupir s'échappant des naseaux du Docteur suffit à faire s'élever un nuage de chaleur de sa tasse de café. Au moins les cristallins avaient gardé leur habituel accueil chaleureux dans leurs coutumes. Mais il ne semblait pas que la dernière fois que le docteur était venu il avait vu tant de jeunes poneys détaler avec des mines apeurées. Attends, non, ça d'habitude quand ça arrive ça pue. Hooves se redressa, tenant sa tasse entre ses dents tout en relevant un sourcil, mais il n'eut pas le temps d'analyser la direction des regards des poulains qu'une voix grave se fit entendre dans son dos.

« Euh... Hm hm Docteur Hooves je présume ? On m'a dit de faire le recensement des réserves de nourriture, la Princesse s'inquiète et pense que nous... que nous n'aurons pas assez pour p-passer l'Hiver, pourriez vous m'aider pour cette tâche ? »

Ce n'était pas tous les jours que les cristallins faisaient appel à son aide même s'ils lui faisaient assez automatiquement confiance puisqu'il s'était fait une petite réputation comme inventeur de Ponyville. Il appuya un sabot à sa gauche pour d'une pression de celui-ci se forcer à pivoter sans nécessiter qu'il se lève. Il forma un cercle dans la terre qui servait de sol au café et releva les yeux vers son interlocuteur. La vision qui lui fut présentée le surpris tant et tellement qu'il cracha soudain le café qu'il sirotait, lequel retenu par la tasse qu'il maintenait devant son museau vint éclabousser non pas le visage du poney en face de lui mais son propre visage, le trempant de boisson chaude. Il s'empara rapidement d'une serviette à côté de sa radio pour se frotter les yeux et le museau puis jeta le tissu sur sa tête afin d'accorder un nouveau regard à cet inconnu venu lui demander son aide. Pour faire simple, pour commencer également, ce n'était pas un poney de cristal, même s'il avait une patte de cristal mais ceci le docteur ne s'en rendit compte que lorsqu'il s'essuya, ayant baissé le nez. Drôle de trait physique.

Non, ce qui avait surpris Hooves n'était pas cette étrange patte qui avait visiblement fait du bruit qu'il avait confondu avec le tintement de son tournevis contre sa tasse. Oui, remarque c'était logique qu'il n'y ait pas de tintement contre une tasse pleine, quelle idée il avait eue... Ce qui avait eu pour effet de lui faire recracher tout son café sur sa propre figure n'était autre que le fait que cette licorne était un véritable géant ! Une énorme boule de muscles, enfin du point de vue de Hooves même s'il ne pouvait comparer ceci à son cher camarade Bulk Biceps, très haut sur pattes et pourtant qui affichait une bouille d'enfant qui venait de faire une bêtise. Sabots serrés, air piteux et joues aussi rouges que deux pommes fraîchement cueillies à Sweet Apple Acres, le Doc avait juste l'impression d'être face à un énorme poulain qui devait bien faire deux fois sa taille. C'était à la fois terriblement mignon et mignonnement terrible. Pas forcément dans cet ordre. Reposant enfin la tasse - à présent vide malheureusement - qu'il avait entre les dents, Docteur Hooves se retourna à nouveau vers son interlocuteur avec de grands yeux décontenancés.

« Hum, aider à vérifier... Euh... Les réserves deuuh... Nourritures... Poureuh... Princesse... »

Ce n'était absolument pas logique, du moins d'après le calcul mental du Docteur il lui semblait absolument étrange que l'on fasse appel à lui alors qu'il avait la fâcheuse manie de se détourner de tous travaux de vérification, et il lui semblait que la garde de la Princesse devait très bien se débrouiller pour cela. Mais encore une fois, celui qui était devant lui n'était pas un cristallin mais un mastodonte cornu. En vérité, la réflexion mentale du docteur n'avait pas été bien longue, ni bien complexe. Il tapa d'un sabot dans l'autre, reprenant d'une voix plus sûre et vive.

« Oh je suppose qu'à un seul poney ce ne doit pas être si simple de faire le référencement convenablement en prenant en compte la valeur du nombre d'habitants du camp en vertu de leurs différences d'alimentation, je vois je vois ! »

Le Docteur bondit sur ses sabots et tirant une sacoche sur son dos pour y glisser la radio qui par son seul poids semblait le faire boiter, il fit tomber son tournevis à sa place dans son écharpe qui trainait devant ses sabots et sourit au géant.

« Je vous suis », déclara-t-il, peu contraignant.



Code par Crystal Scorpio (Docteur Hooves)

_________________






Dernière édition par Docteur Hooves le Lun 26 Sep - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamond Shadow

avatar

Messages : 6
Bits : 4
Coup de Coeur : 0

MessageSujet: Re: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   Lun 22 Aoû - 17:59

D'une poussée sur une de ses pattes, le docteur se tourna vers moi, sa tasse entre les dents. Comme je m'y attendais, ma stature lui coupa le souffle, par contre, il n'était prévu qu'il crache ce que j'avais pris pou du thé du café dans sa tasse, s'éclaboussant le museau, j'espère qu'il était tiède... D'un geste vif, il prit une serviette afin de s'essuyer du mieux qu'il pouvait, en attendant, je l'observais, après tout on allait pas tarder à travailler ensemble, alors autant savoir à quoi il pouvait servir. Pas très grand, comparé à moi, en fait, je pense que personne ne me dépasse, sauf peut-être la reine et les Princesses, ce n'était pas un grand sportif, par contre il semblait être habile des sabots, après, ce n'était qu'un camouflage, il devait être fort bien différent en corpulence sous sa forme originelle. A son tour, il me détaillait du regard, visiblement, Chrysalis ne l'avait pas informé de mon physique peu réconfortant, je reconnaissais bien là la reine des Changelings! Il fixa un court instant ma patte figée dans du cristal, pourvu qu'il ne soit pas curieux et passionné d'histoires, je n'avais pas vraiment envie de perdre mon temps en lui racontant ma vie, ce n'était pas notre mission de toute façon, et vu comment Chrysalis avait remonté les bretelles à son fils rêveur, elle perdait patience. Le problème est que je ne savais pas du tout pourquoi il était ici et quelle était notre mission, nous allions donc être bien obligé de parler, c'est pour ça que j'avais proposé d'aller nous occuper d'une des taches de la Princesse Cadance, personne n'allait dans la réserve hormis les cuisiniers quand ils avaient besoin, or, le diner était à présent fini, les cristallins allaient se coucher, nous allions être tranquilles donc puisque le peu de gardes présents surveillaient les locaux de la Princesse.

Mais revenons à nos yacks, comme disent si bien les poneys de cristal, Hooves semblait avoir un léger problème, figé depuis quelques secondes, les yeux grands ouverts rivés vers ma bouille. Y avait il une tache sur mon pelage ou était ce parce que mes joues étaient en feu? C'était évidemment fort gênant d'être ainsi fixé comme une bête curieuse, cependant, je restais là, droit comme un I, attendant qu'il se décide enfin à réagir, évitant en même temps un sourire pour le rassurer, il ne manquait plus qu'il tombe dans les pommes ou file comme s'il avait vu un fantome! Finalement, il se décida à briser la glace, se retournant momentanément pour poser le récipient qu'il tenait toujours entre ses dents.

« Hum, aider à vérifier... Euh... Les réserves deuuh... Nourritures... Poureuh... Princesse... »

Un soupir parvint à s'échapper de mes lèvres tandis que je baissais la tête. Ce n'était vraiment pas gagné! Je ne pouvais me permettre de faire des commentaires sur ma nouvelle famille mais là, ce changeling n'était vraiment pas crédible, pourtant Elle m'avait dit qu'il était le plus futé en ce qui concerne le raisonnement. Donc s'il réfléchissait bien, il saurait que je ne demanderais pas son aide si je le connaissais comme les autres, un terrestre inventeur. Soudain, il se mit à applaudir, cela voulait il dire qu'il avait enfin compris?

« Oh je suppose qu'à un seul poney ce ne doit pas être si simple de faire le référencement convenablement en prenant en compte la valeur du nombre d'habitants du camp en vertu de leurs différences d'alimentation, je vois je vois ! »

Il se mit debout avec énergie, visiblement impatient de commencer, rangeant au passage ses affaires: la boite en métal et son étrange outil, avant de me dire qu'il était prêt à me suivre. Je lui souriais, bien content de pouvoir enfin mener cette mission à bien. C'est donc ensemble que nous partîmes de la tente qui servait de cuisines et laverie en direction de celle des réserves, du moins, j'espérais que mon camarade me suivait. Bien évidemment, je connaissais le trajet de chaque soldats, c'est donc en un temps record que nous arrivions sur les lieux, lui en premier comme le voulait la politesse. La tente était assez vaste avec cinq étagères assez hautes, deux seulement étaient remplis de caisses contenant des denrées, pour la plupart impérissable tel du miel, la princesse avait raison, nous allions de toute évidence, manquer de provisions, il allait nous falloir très bientot nous réapprovisionner. Alors que je m'apprêtais à parler non pas à Doc Hooves mais au changeling, un bruit d'enfoncement dans la neige me fit tourner les oreilles, un garde surement, il avait dû nous voir entrer et, tel un bon soldat, il venait voir si nous n'étions pas des voleurs. C'est donc avec calme que je pris un calepin posé sur une des boites avec ma magie, le faisant flotter derrière moi tout en faisant le tour d'une des étagères.

-Hmm nous avons donc... D-de la farine... Du miel...

Je continuais mon petit manège en me forçant à ne pas penser que le Doc était là, le coeur battant de crainte de nous faire choper malgré tout, lorsque le bruit de neige écrasé s'éloigna, nous informant que nous étions seuls. Plus besoin de me tenir sur ma patte bloquée pour lire les inscriptions sur les caisses plus haut donc! Une fois sur mes quatre pattes, ignorant complètement le crissement du cristal sous la pression, déchirant un peu plus ma chair, je posai le bloc note et me retournai vers le terrestre.

-Bon... Quelle mission nu-nous a-t-elle donné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Hooves

avatar

Copyright : Saturnspace
Messages : 42
Bits : 18
Coup de Coeur : 0

Feuille de poney
Vie:
10/10  (10/10)
Mana:
10/10  (10/10)
Expérience:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   Mar 27 Sep - 13:20




L'air gêné de l'imposante licorne vint bientôt à être remplacé par un sourire. Bref, mais bien présent, et visiblement rassuré : il semblait désespéré plus tôt par le manque de compréhension du Docteur. En vérité, le Doc n'avait pas eu trop de mal à comprendre la situation même s'il se refusait à faire le moindre premier pas compte tenu de son statut dans les sociétés de la colonie de cristal et de Ponyville, il était beaucoup trop connu en tant que Docteur Hooves pour dévoiler son identité de changeling par mégarde. Il avait compris, mais son cerveau avait quand même eu une sacrée crampe devant la stature de son partenaire de mission. La surprise étant passé, il trottait derrière lui gaiement, saluant les poneys qu'il pouvait rencontrer, tous de simple civils rentrant chez eux puisque le mastodonte avait eu l'astuce d'éviter tous les coins où patrouillaient les gardes apparemment. Le Doc rit un instant intérieurement : finalement ils se ressemblaient sur un point, ils ne passaient pas inaperçus, l'un par son extravagance et l'autre par sa stature, et malgré tout ils faisaient de parfaits espions en s'y mettant bien. La Reine Chrysalis avait trouvé un sacré duo pour le coup.

Après quelques courtes minutes ils arrivèrent un vue de la tente où se trouvait le garde-manger, une tente assez rustique compte tenu du nombre de poneys qui composaient le camp mais suffisamment grande pour empiler tout ce dont ils auraient besoin. Pour peu qu'ils en aient fait l'acquisition cependant. Le musculeux espion avait-il inventé cette histoire de pénurie ou la princesse lui avait-elle réellement donné ce rôle ? Voyant la montagne se mettre de côté pour le laisser entrer en premier, le Docteur chassa sa réflexion d'un mouvement de queue avant de passer devant, trottant dans la neige en laissant son écharpe traîner entre ses sabots. Ce qui devait arriver arriva cependant : un sabot sur le tricot et PLAF le voilà étalé le nez dans la neige juste devant l'entrée, passant du brûlant café au glacial du sol. Il se releva d'un bond en s'ébrouant, enroulant d'un tour supplémentaire son immense écharpe autour de son cou en frissonnant.

« N-n-nooom d-d-d'un mi-mi-microscope élect-tronique ! »

Il se précipita à l'intérieur pour tenter de se réchauffer comme il pouvait, laissant ainsi son accompagnateur le suivre. Les grandes étagères de provisions leur apparurent, mais il semblait qu'elles soient moins garnies qu'elles le devraient. De larges caisses parsemaient les meubles de rangement, intitulées de noms tels que "Miel" ou "Farine". Les commerces itinérants du campement devaient posséder aussi une ou deux caisses, mais visiblement ce n'était pas suffisant. Finalement il semblait que la licorne ait été suffisamment doué pour s'attirer la confiance de la Princesse Cadence. Sacré frangin ! Sur cette pensée, le Doc s'avança vers la même étagère que la licorne, un peu loin de l'entrée, mais au lieu de lancer la discussion la corne de ce dernier s'illumina et un calepin s'éleva derrière lui alors qu'il s'élevait sur ses sabots arrières. Le Doc n'aurait jamais cru voir un tel géant sur deux sabots un jour...

« Hmm... nous avons donc... D-de la farine... Du miel... »

Il n'était pas difficile de comprendre la situation après tout cela ; s'ébrouant une fois de plus pour s'assurer qu'il avait retiré toute la neige de son visage malgré le froid qu'il y ressentait, le Docteur s'abaissa pour lire les noms des caisses plus basses. Un coup de sabot dans l'une d'elle le fit légèrement grimacer lorsqu'elle se déplaça plus facilement que prévu.

« Bon ! Il n'y aura pas de fruits secs pour le dessert ! »

C'est bien bête, la pomme séchée c'est bien bon. Entre leurs paroles, le Doc put entendre quelqu'un s'éloigner, fait confirmer par le soulagement de la licorne qui se laissa retomber de sa position fort peu confortable tout en lâchant son bloc-note devenu inutile. Le Doc avait déjà abandonné lui aussi sa couverture et s'était planté juste à côté, le nez presque collé contre sa joue tout en le fixant avec une grande attention et un sourire de curiosité.

« Bon... Quelle mission nu-nous a-t-elle donné ? »

Hooves ne répondit pas tout de suite, continuant de l'observer à présent qu'il s'était tourné vers lui et ignorant le fait qu'il pouvait sembler particulièrement embarrassant dans de telles conditions. Il le fixa pendant plusieurs secondes avant d'afficher un sourire plus large encore, se reculant enfin à une distance raisonnable.

« Alors tu es une licorne ? »

La conclusion avait semblé évidente compte tenu du fait qu'aucune connexion ne semblait s'être faite, ce n'était donc pas un changeling à la métamorphose un peu étrange. Ca, ou alors il avait de sérieux problèmes qui bloquaient la "transmission".

« Maman fait rarement de telles concessions », fit-il pour lui-même à propos du fait qu'une simple licorne soit alliée à la ruche.

Si Chrysalis savait qu'il l'avait encore appelée maman...

« C'est une nouvelle pour moi de travailler avec un "frère adoptif", enchanté ! »

Il lui tendit le sabot, mais comme s'il devinait que son extravagance allait bien vite atteindre un niveau qui exaspèrerai la licorne si celui-ci manquait un tant soit peu de patience - chose qu'il ne pouvait guère deviner en si peu de temps et sur laquelle il ne voulait pas parier après la colère de la Reine un peu plus tôt - il s'empressa en même temps et avant même que l'autre ait pu éventuellement penser à répondre ou à se présenter d'expliquer le peu qu'il savait.

« Les réserves ne vont pas tarder à manquer chez nous alors il nous faut préparer le terrain pour de futures missions d'invasion afin de permettre à nos frères de regagner leur force. En très gros. Pour être plus précis, cela serait simple de simplement envoyer des butineurs récupérer les ressources nécessaires compte tenu de la faiblesse des proies, mais... »

Le Docteur s'arrêta un bref instant de parler comme pour s'assurer qu'aucun autre bruit n'annonçait l'approche d'un autre garde mais se pencha tout de même un peu pour baisser la voix même s'il ne ralentit pas le débit de parole fort important qui le caractérisait.

« Il y a une activité anormale selon Maman, quelque chose va se passer et nous devons enquêter à ce propos, notre garde-manger ne doit pas être mis en danger par de mauvaises intentions. Il nous faut donc trouver qui a des vues sur notre réserve ! »



Code par Crystal Scorpio (Docteur Hooves)

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamond Shadow

avatar

Messages : 6
Bits : 4
Coup de Coeur : 0

MessageSujet: Re: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   Ven 30 Déc - 1:31

hrp:
 
Le Docteur ne répondit pas, me mettant mal à l'aise plus que d'ordinaire. Ses yeux rivés sur moi avec un grand intérêt mais je ne voyais pas ses yeux bleus de Terrestre, avec un brin d'imagination et l'habitude, je voyais ses grands yeux insectoides, mélange de vert et de bleu, immobiles et affamés. C'était ainsi que les soldats de la reine me voyaient, un repas chaud prêt à être dégusté, mais grâce à Chrysalis, je vivais, et je préservai mes émotions. Puis il se mit à me faire un grand sourire, visiblement content que je sois de son coté mais son recul ne passa pas inaperçu, il méfiant, ma stature ne le rassurait pas, malgré ma douceur pourtant visible.

« Alors tu es une licorne ? »

Je hochai doucement la tête, bien que sa question m'étonnait. Il était évident que je n'étais pas un changeling pourtant! Qui dans ses frères oseraient s'handicaper autant que je le suis? Hélas, je ne pouvais le savoir, n'étant pas connecté à son esprit comme les autres, mais je savais que Chrysalis l'entendait avec une netteté affolante malgré la distance, s'il disait du mal de moi, je le verrais.

« Maman fait rarement de telles concessions »

Un sourire déforma mes traits, amusé par son raisonnement. S'il savait ce que cache leur reine à eux, ses propres enfants, il serait grandement choqué. Enfin, je pensais cela mais je ne savais que très peu de choses de notre Majesté, uniquement ce qu'elle me confiait, me jugeant apte à entendre certains de ses plans...

« C'est une nouvelle pour moi de travailler avec un "frère adoptif", enchanté ! »

Il me tendit le sabot, que j'allais bien évidement serrer malgré ma timidité mais il sembla changer d'avis, une fois de plus, ma carrure lui avait fait changer d'avis. Etais je si terrifiant que ça? Doucement, je pliais légèrement les genoux et rentrais la tête dans les épaules, malgré ça, j'étais toujours plus grand que lui mais au moins, j'étais plus acceptable, non?

« Les réserves ne vont pas tarder à manquer chez nous alors il nous faut préparer le terrain pour de futures missions d'invasion afin de permettre à nos frères de regagner leur force. En très gros. Pour être plus précis, cela serait simple de simplement envoyer des butineurs récupérer les ressources nécessaires compte tenu de la faiblesse des proies, mais... »

Je me redressai aussitot, oubliant la frayeur que je pouvais causer au petit Docteur, une grimace sur les lèvres. S'il était là, cela voulait dire que les prochains encas des changelings seraient les Cristallins. Or il y avait un problème, l'Amour était mort ici. Rare sont les poneys dont les sentiments étaient suffisamment puissants pour intéresser mes camarades. Il y avait bien cette jument aveugle, constamment souriante et portant une émotion pour le monde qu'elle ne pouvait voir étonnant mais était ce vraiment de l'Amour? Sinon, c'était le couple royal. Princesse Cadance... Est ce que j'étais prêt à la trahir? La question me frappa à l'estomac mais je la chassai d'un coup de queue de mes pensées. Non, je ne la trahissais pas, notre entente était factice, je m'étais rapproché d'elle uniquement pour en savoir davantage sur ses sujets, et puis, elle n'allait pas mourir... Chrysalis ne tuait pas quand elle se nourrissait, elle affaiblissait, et c'est tout. Mais avec ces quelques poneys, cela n'allait pas nourrir tout le monde... Nous avions donc un énorme souci, surtout s'ils ne pouvaient plus se nourrir à Ponyville...

« Il y a une activité anormale selon Maman, quelque chose va se passer et nous devons enquêter à ce propos, notre garde-manger ne doit pas être mis en danger par de mauvaises intentions. Il nous faut donc trouver qui a des vues sur notre réserve ! »

Mes oreilles se couchèrent et un souffle blanc s'échappa de mes naseaux. Je ne pouvais pas le contredire et avec la jeune Princesse, nous l'avions déjà remarqué. Sombra était tout prêt, prêt à finir ce qu'il avait commencé et cela ne nous étonnait guère... Je tournai la tête vers l'entrée de la tente, pensant aux nombreuses heures passées ici. J'avais vécu tant de choses qui m'avaient fait oublier la douleur de ma patte et ma hanche... Et à présent, j'allais tout perdre? Une fois de plus, la réponse était évidente. "Jamais je ne serais malheureux aux cotés de la tendre reine des insectes..." Mais mon devoir était de les avertir de la situation des Cristallins. Je me retournai alors vers Hooves.

-Je crains de devoir te décevoir mais il n'y a rien ici, si tu ne me crois pas alors souviens toi des regards de tout ces poneys que nous avons croisé. Ils ont peur, terrifié. Nous savons tous que nous sommes menacés, malgré la discrétion de la Princesse à ce sujet. La menace est le roi Sombra, je ne sais pas pourquoi mais il compte écraser le peu de survivants qui vit ici, peut-être parce que Cadance peut toujours le vaincre grace au Coeur de Cristal mais ce dernier se trouve soit dans le Chateau, soit ailleurs. Bref, peu d'entre eux vivent encore le grand amour, dont la Princesse, mais aucun ne pourra nourrir toute la ruche et tu sais que notre reine se réservera la Princesse par vengeance pour le dernier affront qu'elle lui a fait, Chrysalis voudra la chatier avant de s'en nourrir puis de la laisser à vous autres, mais ce ne sera pas suffisant. Il y a bien quelques sujets détonants dans le décor comme cette pégase aveugle qui ne fait que sourire du matin jusqu'au soir mais même avec ces derniers, vous ne tiendrez pas longtemps... Après c'est toi le responsable, tu es le mieux adapté entre nous pour sentir ce genre de chose alors que je n'ai que mes yeux et mon intuition... Est ce la même chose du coté de Ponyville? Pourtant ils sont plus nombreux et la plupart en couple, comparé à ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand un royaume de poneys amoureux vous sert de garde-manger et qu'on vous empêche d'y entrer... Who you gonna call ? [Diamond]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ENTRAÎNEMENT DE CHASSE] L'art de remplir un garde-manger [Nuage Givré]
» Blake-Ne revivez le passé que s’il vous sert à construire le futur.
» Que pensez vous de l'oeuvre en elle-même?
» A méditer... L'alcool au volant qu'en pensez vous???
» Quand on a la Gueule de Bois - Léane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom in Equestria Forum RPG My Little Pony les amies c'est magique :: Zone du RPG :: Territoire des Cristallins :: Les montagnes de crystal :: Le camp de Cristal-
Sauter vers: